La Machine aux Couleurs

 

Spectacle pour un violon et un comédien

Sur scène | Stéphanie Paulet & Baptiste Chabauty

 

 

denis-diderot
Scène la machine aux couleurs

 

 

 

Conception et réalisation

Écriture: Stéphanie Paulet

Mise en scène: Baptiste Chabauty

Collaboration artistique à la mise en scène : Marie Chabauty et Namiko Gahier-Ogawa

 

baptiste-chabauty

Présentation

 

 Textes de Denis Diderot & Musiques pour violon seul « La Machine aux Couleurs » sollicite nos sens et notre imagination, et nous amène à réfléchir sur l’importance des arts dans notre société.
À travers ses pensées, humoristiques tendres ou visionnaires sur l'Art et l'homme en général, Denis Diderot nous aide à percevoir la musique et la peinture comme de véritables langages pour l'âme.
Spectacle musical où les textes se juxtaposent à des pièces du magnifique répertoire baroque pour violon seul, « La Machine aux Couleurs » nous entraîne au cœur de la création artistique : qu’est-ce qu’une œuvre ? Pourquoi nous touche-t-elle ? Quelles valeurs devraient en accompagner la création ?
Denis Diderot est né le 5 octobre 1713 à Langres et mort le 31 juillet 1784 à Paris. Il a marqué le 18ème siècle par le brillant de son esprit, sa sensibilité aux arts, et ses efforts constants pour faire grandir l’homme.

Diffusion

 

Création le 15 juin 2012 aux Vendredis Baroques de Dardilly. Reprises 2013 à 2015:
Théâtre de Thouars pour le festival Musiques en Gâtine.
Temple de la Lanterne pour le festival Baroque & Plus
Maison de Châteaubriand pour les Amis de la Maison de Chateaubriand
Besançon et Pesmes pour le festival Orgue en Ville

Baptiste Chabauty

3.Baptiste Chabauty photo en face de bio

Formation de percussionniste au Conservatoire de Strasbourg (Prix de percussion et diplôme de Spécialisation en musique de chambre). Jusqu’en 2007 il enseigne les percussions et joue dans l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, de Mulhouse et de Besançon.

Formation de comédien sous la direction de Stéphane Auvray Nauroy puis en Classe Libre du Cours Florent sous la direction de Jean-Pierre Garnier, Mathieu Genet, Isabelle Duperray, Leslie Chatterley et Daniel Martin.

Il joue sous la direction de Fanny Sidney (Le Dindon, Feydeau), Léon Masson (J’Eprouve), Joséphine Serre (Volatiles), Benjamin Porée (Platonov, Tchekhov), Volodia Serre (Trois Soeurs, Tchekhov), Fréderic Jessua (Kurt Cobain ; Annabella – Dommage que ce soit une putain, John Ford), Gilles Bouillon (Urfaust, Goethe), Camille Bernon et Simon Bourgade (Change me) et avec la compagnie du Théâtre EnVie (9 spectacles et plus de 80 représentations depuis 2002).

Au NTP, il joue :

David Séchard / Michel Chrestien dans Illusions perdues (2018)
– Du Tillet / David Séchard / Camusot dans Splendeurs et misères des courtisanes (2018)
– Montriveau dans La Duchesse de Langeais (2018)
– Baptiste dans La Fleur au fusil (2017)
– Etienne / Madame Hautignol dans La Dame de chez Maxim (2017)
– Le Prince dans La Petite Sirène (2017)
– Lord Hastings, Richmond dans Richard III (2016)
– Ariel, Ferdinand dans La Tempête (2016)
– Adraste dans Penthésilée (2016)
– Œdipe dans Œdipe Roi (2015)
– Epikhodov dans La Cerisaie (2014 et 2015)
– Gargantua dans La vie treshorrificque du grand Gargantua (2014 et 2015)
– Horatio dans Hamlet (2014)
– Simon Chachava, un musicien, un marchand, un invité de l’enterrement dans Le Cercle de craie caucasien (2013 et 2014)
– Santa-Cruz, Montazgo, un muet, un alguazil dans Ruy Blas (2013)
– Le Chœur, le fou du roi, un pauvre, le médecin dans Pelléas et Mélisande (2013).